Stratégies de développement nationales

  • Accueil
  • Stratégies de développement nationales

Stratégies de développement nationales

STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE

Télécharger la présentation

PLAN DE RELANCE INDUSTRIELLE (PRI) 2021-2023

Consulter le site

STRATEGIE AGRICOLE GENERATION GREEN 2020-2030

Télécharger la présentation

STRATEGIE ENERGETIQUE NATIONALE 2030

Télécharger la présentation

Stratégie nationale de développement de la compétitivité logistique

Présentation de la stratégie nationale de développement de la compétitivité logistique

La stratégie nationale de développement de la compétitivité logistique vise à apporter les réponses nécessaires au développement du secteur de la logistique, à donner les solutions adéquates aux problèmes de gestion des flux de marchandises et de satisfaire les besoins logistiques des différentes stratégies sectorielles.

La mise en œuvre de la nouvelle stratégie logistique du Maroc s’articule autour de cinq axes clés :

  1. Développement et mise en œuvre d’un réseau national intégré de Zones Logistiques Multi-Flux (ZLMF) sur 300 Ha à travers des contrats d’application régionaux
  2. Optimisation et massification des flux de marchandises
  3. Mise à niveau et incitation à l’émergence d’acteurs logistiques intégrés et performants
  4. Développement des compétences à travers un plan national de formation dans les
    métiers de la logistique
  5. Mise en place d’un cadre de gouvernance du secteur et de mesures de régulation
    adaptées.

Développement des Zones Logistiques Multi-Flux (ZLMF)

Le développement des Zones Logistiques Multi-Flux (ZLMF) se fait à travers la mise en place d’un Schéma National Intégré, qui consiste en des zones d’activité logistique regroupant un ou plusieurs types de plateformes logistiques : Plateformes de distribution (produits de consommation, équipements), Plateformes d’agro-commercialisation (intrants, fruits et légumes, Plateformes conteneurs (produits conteneurisés), Plateformes de matériaux de construction (gros ou second œuvre), et Plateformes des Céréales (blé, maïs, légumineuses, aliments de bétail).

Déclinaison régionale

Sept Zones Logistiques Multi-Flux sont prévues sur une superficie de 365 Ha : 100 Ha à Ras Elma, 33 Ha à Bensouda, 33 Ha à Kander Sidi Khiyar, 63 Ha à Agropolis, 17 Ha à Mejjat, 92 Ha à Meknès et 27 Ha à Taza (selon la convention régionale relative au Schéma Directeur des Zones Logistiques au niveau de la Région de Fès-Meknès).

Une première tranche de la ZLMF à Ras Elma est en cours de préparation sur une superficie de 32 Ha avec un montant d’investissement de 300 Millions de Dirhams.

Stratégie agricole « Génération Green » 2020-2030 

Présentation de la stratégie « Génération Green »

La nouvelle stratégie agricole « Génération Green » repose sur deux fondements :

  • Premier fondement : priorité à l’élément humain
  • Deuxième fondement : pérennité du développement agricole

Priorité à l'élément humain

  1. Elargissement de la classe moyenne agricole entre 350.000 et 400.000 ménages, à l’horizon 2030, à travers l’assurance agricole (cibler 2,5 millions ha assurés), la protection sociale des agriculteurs (cibler 3,3 millions exploitants et travailleurs agricoles), la revalorisation du Salaire Minimum Agricole Garanti « SMAG » et l’amélioration des revenus (élargir les aides aux services agricoles, encourager l’entrepreneuriat des jeunes).
  2. Création d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs agricoles par l’offre de valorisation des terres collectives au profit de 45.000 jeunes (entre 16 et 40 ans) qui optent pour des projets agricoles sur une superficie supérieure à 5 ha.
  3. Priorisation de l’essaimage de nouveaux modèles de coopératives agricoles et d’agrégation pour atteindre un taux de regroupement de 25% à travers la mise en place de centres de regroupement.
  4. Implication des opérateurs privés (un conseiller pour 320 exploitants soit 5.000 conseillers) avec pour objectif d'atteindre de 2 millions d’agriculteurs connectés à des e-services. Dans cet axe, des projets d’agriculture solidaire sont prévus avec une superficie supplémentaire de 400.000 ha.

Pérennité du développement agricole

  1. Objectifs à l’horizon 2030 : un PIB agricole de 250 Milliards de dirhams, des rendements agricoles multipliés par un et demi (1,5), des eexportations annuelles de 60 Milliards de dirhams et des superficies nouvelles en BIO de 100.000 ha.
  2. Modernisation de 12 marchés de gros, réhabiliter les souks traditionnels, Développer la distribution directe et mettre en place des plateformes de stockage des produits agricoles…
  3. Inscription de 30 à 50 nouvelles variétés au catalogue officiel, la multiplication par deux des contrôles sanitaires effectifs, l’identification du 100% du cheptel national et 120 abattoirs agréés et la poursuite des efforts de labellisation des produits de terroir (label « Beldi » par exemple).
  4. Efficacité hydrique et énergétique afin de préserver les ressources naturelles et de créer de nouvelles activités génératrices de revenus et d’emploi : multiplier par deux la valeur ajoutée par m3 d’irrigation (Dh/ m3) et atteindre 20% de la superficie Agricole Utile irriguée en énergie solaire.

Plan de Relance Industrielle (PRI) 2021-2023

Présentation du PRI

Le PRI 2021-2023 a pour objectif de faire de ce contexte de crise mondiale une opportunité pour l’industrie du royaume de s'insérer dans des nouvelles chaînes de valeur mondiales en pleine mutation, et ce, à travers la substitution aux importations d’un montant de 51 MMDH, qui a était décliné en batterie de projets.

Chantiers du PRI

  • Chantier N°1 : confirmer la place industrielle du Royaume et conquérir de nouveaux marchés et des territoires industriels en utilisant la commande publique comme un catalyseur ;
  • Chantier N°2 : améliorer la compétitivité du Maroc dans un objectif à terme de se positionner autant qu’une base mondiale attractive et compétitive à destination de l’Europe ;
  • Chantier N°3 : positionner le Royaume comme base industrielle décarbonée et circulaire suite à la prochaine instauration d’une taxe carbone par L’UE, 75% des exportations du Maroc sont à destination du marché de l’Union Européenne).

Banque de projets industriels

Au total, depuis le lancement de la banque de projets, la Région peut capitaliser sur ses atouts pour accueillir 109 projets potentiels dans les secteurs de l’industrie agroalimentaire, les industries électriques et électroniques, la mobilité et transports, l’industrie textile, l’industrie du cuir, les industries chimiques et parachimiques, les matériaux de construction, la plasturgie et les industries mécaniques et métallurgiques.

Stratégie énergétique nationale 2030

Présentation de la stratégie énergétique 2030

La stratégie énergétique nationale vise quatre objectifs fondamentaux et définit quatre orientations stratégiques :

  • Objectifs fondamentaux :  la sécurité d’approvisionnement et la disponibilité de l’énergie, l’accès généralisé à l’énergie à des prix raisonnables, la maitrise de la demande et la préservation de l’environnement.
  • Orientations stratégiques : un mix diversifié et optimisé autour de choix technologiques fiables et compétitifs, la mobilisation des ressources nationales par la montée en puissance des énergies renouvelables, l’efficacité énergétique érigée en priorité nationale et enfin l’intégration régionale.

Objectifs

À l’horizon 2030, le Maroc vise à produire 52 % de son énergie à partir de sources renouvelables. Pour atteindre cet objectif, des programmes ont été mis en place visant une augmentation supplémentaire de la capacité de production d’électricité à partir de sources renouvelables d’environ 10.100 MW d’ici 2030 grâce à l’édification de nouveaux parcs éoliens et à la construction de cinq centrales solaires.

Déclinaison régionale

La stratégie se matérialise par le lancement du « Parc éolien de Taza » d’une puissance globale de 150 MW.

La première phase, qui est cours d’achèvement, comporte les composantes suivantes :

  • 87,21 MW de puissance pour la 1ère phase
  • 27 éoliennes et un poste de raccordement
  • 26 emplois directs créés en phase d’exploitation
  • 472 MDH d'investissement total.

Le prénom est obligatoire

Le nom est obligatoire

L’email est obligatoire

Le nom de la société est obligatoire

Le mot de passe est obligatoire

Vous avez déjà un compte?

Connexion